Psautier de Marie Tudor, fol. 151r

Le Psautier de Marie Tudor

Un manuscrit tout en superlatifs

Un manuscrit tout en superlatifs et datant du premier quart du XIVe siècle : plus de 800 miniatures, initiales historiées et scènes de bas de page ! Où que l’on ouvre le Psautier de Marie Tudor, celui-ci nous plonge aussitôt dans un univers imaginaire. Il est stupéfiant qu’un seul artiste ait produit une telle richesse d’images, que tous les éléments de l’ornementation du livre proviennent d’une seule source en maintenant une qualité artistique aussi élevée. Pour la première fois, ce psautier royal peut être découvert dans toute sa somptuosité, chez vous, sous la forme d’une édition en fac-similé fidèle à l’original, page par page, image par image.

Le Psautier de Marie Tudor

Psautier de Marie Tudor : le manuscrit

Detailbild

Un psautier royal

Probablement réalisé à Londres, le Psautier de Marie Tudor est l’un des manuscrits les plus précieux que détient la British Library. Sa taille, sa richesse ornementale et sa qualité artistique constante ne laissent aucun doute sur le fait que l’homme ou la femme l’ayant commandé appartenait au cercle le plus proche de la famille royale anglaise. La fabrication est datée de la période de 1310 à 1320, soit le règne du roi Édouard II et de son épouse Isabelle de France. Il est possible que le psautier ait été offert au couple ou destiné à un enfant royal. La première propriétaire confirmée du psautier est la reine anglaise Marie Tudor (r. 1553-1558), dont il porte aujourd’hui le nom.

Un seul et génial enlumineur

L’on peine à croire que le Psautier de Marie Tudor est l’œuvre d’un seul enlumineur. Miniatures, dessins, initiales – tout est d’une qualité qui surpasse l’ensemble de l’enluminure gothique anglaise et française. L’artiste n’est connu que comme « Maître du Psautier de Marie Tudor ». Ses talents techniques et son imagination lui ont permis de créer un style très personnel à partir d’une grande variété de sources. Ses figures constituent une réinterprétation exquise et un raffinement de l’enluminure alors établie en Angleterre. Son rôle dans l’art anglais peut être comparé à celui de Giotto en Italie ou de Jean Pucelle en France.

Une diversité époustouflante

Avec sa richesse d’images, le Psautier de Marie Tudor est une véritable bible illustrée. Il débute par un cycle de 223 illustrations de l’Ancien Testament, que suit un calendrier avec 24 miniatures encadrées et de toute la largeur de la page. Plus de 100 miniatures racontent la vie, les miracles et la passion de Jésus avec une iconographie parfois inhabituelle. L’espace vide dit « bas de page » révèle le Moyen Âge dans toute sa diversité : bestiaire, chevaliers dans les tournois et batailles, scènes de chasse, vie à la cour et plaisirs de la table, musiciens, jongleurs, drôleries et créatures mythologiques – l’imagination du Maître du Psautier de Marie Tudor ne connaît aucune limite.

Tombeau Édouard II

Le Psautier de Marie Tudor

À la loupe : Un chef-d’œuvre d’enluminure tout en évocation

Le folio 233v présente la triade miniature, initiale historiée et scène de bas de page typique du Psautier de Marie Tudor. Sur un fond d’or rayonnant, l’entrée à Jérusalem a lieu le dimanche des Rameaux. Un cadre ornemental bleu-rouge, très soigneusement conçu, entoure la miniature dont les couleurs intenses brillent comme si elles venaient tout juste d’être peintes. Le Christ sur l’ânesse avec son ânon occupent presque tout l’espace de la représentation. On est frappé ici par son manteau clair aux délicates nuances de rose et vert pâle par-dessus une robe d’or en coquille. Les deux disciples font visuellement contrepoids à la porte de Jérusalem, qui a du mal à contenir la foule.

En signe de révérence, un habit bleu vif est étendu devant les sabots de l’ânesse. Un autre personnage a grimpé dans l’arbre pour couper des rameaux. Ce faisant, il plie la pointe de l’arbre pour qu’elle s’insère sous le bord de l’image. L’initiale ornée D(ixit) contient une représentation de la Trinité. Plus encore que dans la peinture à la gouache, la grande habileté du Maître du Psautier de Marie Tudor en matière de dessin est manifeste dans les représentations graphiques en bas de page. Ici, saint Étienne prêche devant trois auditeurs. Les plis des vêtements sont dessinés d’un trait sûr, la coloration subtile renforce l’impression de plasticité des personnages aux proportions harmonieuses.

Psautier de Marie Tudor

Psautier de Marie Tudor : l’édition

Psautier de Marie Tudor

Le manuscrit et le fac-similé en un coup d’œil

Le Psautier de Marie Tudor rassemble plus de 800 miniatures, initiales historiées et scènes de bas de page. Un seul et unique artiste est à l’origine de cette profusion d’images. Il a créé un manuscrit tout en superlatifs qui impressionne par la qualité artistique suprême de chacune des pages.

Manuscrit : British Library, Royal MS 2 B. VII
Date de réalisation : vers 1310–1320
Lieu de réalisation : Angleterre, Londres (?)
Format: 27,5 x 17,5 cm
Volume : 638 pages (319 feuillets)
Artiste : un artiste connu comme « Maître du Psautier de Marie Tudor »
Commanditaire : cercle proche du roi Édouard II et de son épouse Isabelle de France
Décor : 374 miniatures, dont 151 dans un or éclatant et 223 dessins à la plume et au lavis, 464 scènes de bas de page dessinées à la grisaille délicatement colorée, 23 initiales historiées, nombreuses initiales colorées sur plusieurs lignes avec de l’or, des fonds d’or poinçonnés, des feuilles d’or appliquées en abondance et de l’or au pinceau finement scintillant, couleurs lumineuses intenses
Reliure : cuir rouge foncé avec gaufrage doré sur le dos et coins décoratifs dorés ainsi que raccords de fermoirs gravés
Volume de commentaires (disponible en anglais/allemand) par Nigel Morgan / Lynda Dennison / Delbert Russell
Tirage : 480 exemplaires

L’édition en fac-similé paraîtra au printemps 2022.

Psautier de Marie Tudor

Quelques pages à feuilleter :

Un aperçu du manuscrit en fac-similé

Les pages sélectionnées pour être feuilletées comprennent les fol. 210v à fol. 214r. Ce petit extrait donne un aperçu de la diversité des illustrations et du talent artistique du Maître du Psautier de Marie Tudor. Miniatures, initiales historiées, pages de texte dorées et charmantes scènes de bas de page confèrent au Psautier de Marie Tudor son caractère unique. Les miniatures représentent Marthe et le Christ, Lazare, Jean-Baptiste et le Christ enseignant. Les motifs en bas de page montrent les interventions miraculeuses de la Vierge Marie.

[publication_supsystic id="110"]

Psautier de Marie Tudor

Les défis de la fabrication : fac simile

Un trésor national reproduit à l’identique

Un manuscrit ayant le statut de trésor national n’est accessible que dans les conditions les plus strictes. Des années de négociations ont précédé la signature du contrat avec la British Library. Toutes les pages du Psautier de Marie Tudor sont photographiées sur place, à la bibliothèque. Deux lithographes travaillent des mois durant à la reproduction fidèle des couleurs lumineuses et de l’or éclatant. Tous les feuillets sont retravaillés à la main pour que l’or scintille avec le plus d’authenticité possible sur les pages.

De l’or scintillant

De nombreux fonds d’or sont en outre ciselés ou décorés de poinçons, pour lesquels sont tirées des épreuves à part. Le rendu doré des autres pages, richement décorées de miniatures et d’initiales, relève également du défi. Toutes les nuances des feuilles d’or éclatantes et de l’or au pinceau finement chatoyant sont traitées et saisies séparément puis reproduites au cours de passages distincts sur la presse ; dans certains cas, d’infimes parties dorées dans les arrière-plans en damier scintillent mystérieusement.

Cuir noble, gaufrage doré

Une reliure en cuir rouge foncé avec le dos estampé à l’or orne l’édition en fac-similé. De la reliure en satin de l’époque de la reine Marie, il ne reste que les plats, lesquels sont en si mauvais état que, en accord avec la British Library, seuls les coins décoratifs dorés et poinçonnés ainsi que les raccords de fermoir gravés avec les emblèmes de la maison Tudor – lion, fleur de lys, herse et dragon – sont reproduits pour l’édition en fac-similé. Dans cet « habit » décoratif, le relieur relie les cahiers cousus à la main au bloc du livre.

Le Psautier de Marie Tudor, Comparaison des couleurs
Psautier de Marie Tudor, Fond doré ciselé

Psautier de Marie Tudor

Le dossier fac-similé de l’édition

Psautier de Marie Tudor, Dossier de documentation de l’édition en fac-similé

Pour rendre justice à la richesse de l’imagerie du Psautier de Marie Tudor, un dossier fac-similé d’un genre particulier est publié avec l’édition. Ce dossier contient un album fac-similé relié en lin, au format 18,3 x 28,6 cm, avec trois feuillets du fac-similé original soit 12 pages en tout. Ceux-ci montrent les épisodes évoquant l’arche de Noé (fol. 6-7), Jésus à l’âge de douze ans en conflit avec les scribes (fol. 150-151) et diverses scènes imagées allant de la mise au tombeau à l’incrédulité de Thomas (fol. 280-281). Le livret d’accompagnement de 40 pages, dans lequel les spécialistes Nigel Morgan et Lynda Dennison signent pour la première fois une contribution, donne un avant-goût de leurs essais passionnants et des recherches toutes récentes que présente le volume de commentaires.

Psautier de Marie Tudor

Commander un dossier de documentation

Pour commander votre dossier de documentation à la boutique en ligne (en allemand), c’est ici, ou veuillez nous contacter par courriel info@quaternio.ch.

En savoir plus

Nous sommes à votre entière disposition pour vous renseigner sur les conditions d’acquisition de l’une de nos éditions en fac-similé.